fbpx

Eyeshield 21, un des meilleurs manga de sport? Dans une des catégories les plus fournies avec des manga mythiques comme Captain Tsubasa, Ippo ou Slam Dunk? Et oui!

Ce manga sur le football américain, ce sport méconnu pour nous occidentaux, trouve aisément sa place parmi ses grands de la bande dessinée japonaise. J’entends déjà les voix d’otaku s’élever à l’arrière de la salle… Mais avant de me pendre haut et court, laissez moi m’expliquer et présenter la rencontre entre Maître Riichiro Inagaki, mangaka de Dr Stone et le dessinateur Yusuke Murata (One Punch Man) pour leur premier manga en commun.

L’histoire d’EyeShield 21

Eyseshield 21 et son personnage central, Hiruma.

Sena, un jeune garçon frêle, martyrisé, qui n’a que ses jambes pour lui, rentre au lycée. Devant se trouver une activité, il accepte un poste de manager dans le club de football américain de son école. En plus, il y a le gros Kurita, un linemen de haut niveau et d’une gentillesse égale à son poids pour l’accueillir.

Tout va bien. Excepté, Hiruma , le capitaine de l’équipe à la couple peroxydée, et qui manipule toutes les personnes qu’il rencontre grâce à un carnet de menaces. Il a un seul but, gagner le Christmas Bowl (la finale du tournoi de football américain lycéen, l’équivalent d’un Super Bowl). Pour ce faire, il va imaginer les stratagèmes les plus retors sur et en dehors du terrain pour arriver à ses fins.

Pour le plus grand malheur de ses adversaires et notre plus grand plaisir!

Principaux personnages d’Eyeshield 21

La qualité des personnages secondaires est sans aucun doute la meilleure de toute l’histoire des manga de sport. Laissez moi vous en présenter quelques uns.

L’équipe des Deimon Devil Bats

  • Sena Kobayakawa: running back de l’équipe. Il n’a qu’une qualité, la vitesse de ses jambes. Mais quelle qualité ! Le héros du manga, un enfant sage, sans grand charisme.
  • Yoichi Hiruma: personnage maléfique, faisant chanter les autres pour arriver à son but ultime, le Christma Bowl. Il est le quaterback de l’équipe, celui qui organise avec son intelligence hors du commun. Il est aussi le capitaine de l’équipe des
  • Ryokan Kurita: le linemen (ceux qui sont chargés de défendre les quaterbacks) de la team. Il est aussi le personnage le plus gentil de l’équipe, un passionné fou de football américain.
  • Gen Takekura, dit Musashi, « le magnum aux 60 yards » est un exemple de personnage secondaire charismatique dans un manga. Il est le kicker de l’équipe.
  • Taro Raimon alias Monta: meilleur ami de Sena et receveur de l’équipe, fan du meilleur receveur au baseball, Masaru Honjo.
  • Les frères Haha: avec leur leader Kazuki Jumonji, c’est une bande de 3 voyous qui se repentissent en jouant au football américain. Ils sont un pur plaisir à voir évoluer.
  • Tetsuo Ishimaru: running back de l’équipe des Deimon. Personnage plutôt transparent (l’auteur en plaisante même) mais très attachant.

Je pourrais ainsi citer toute l’équipe des Deimon Devil Bats. Les Natsuhiro Taki, Yohei Satake, Kenta Yamaoka ou Futoshi Omasadake ont tous un rôle à jouer.

Mais, les personnages des teams rivales ne sont pas en reste.

L’équipe des White Knights d’Ôjô

  • Seijuro Shin: linebacker (celui qui contre les running back) est surnommé le « perfect player. Il est le grand rival de Sena et est un fanatique de travail. Plutôt taciturne, il vit exclusivement pour le football américain.
  • Haruto Sakuraba: est le receveur de l’équipe des White Knight Ojo, représentée par un chevalier sur son destrier et son épée. Un personnage plus complexe qu’il n’y paraît. Il commence par le mannequinat mais abandonne tout pour se consacrer à sa passion, le football américain. Il est le grand rival de Taro Raimon.

Je ne vais pas faire toute la liste mais Takami et Otawara sont des personnages qui valent le détour.

L’équipe des Seibu Wild Gunmans

  • Riku Kaitani: le maître de Sena, celui qui lui a enseigné comment courir. Il a deux armes, sa vitesse et son courage.
  • Shien: quaterback de Seibu. Il a mis fin à toutes ses ambitions depuis qu’il a raté sa carrière de tireur au pistolet. Il est pourtant le meilleur quaterback des lycées japonais.

Là encore, je ne cite que les principaux. Tetsuma ou Buffalo Ushijima sont des acteurs majeurs de Seibu.

Dans les autres équipes, les jumeaux Kongo, Agon et Unsui, de l’équipe Shinryûji Naga, les créateurs de la technique du Dragon Fly sont des personnages à ne pas rater.

Les personnages féminins sont bien présents, loin de côté un peu bebête qu’on peut trouver dans d’autres manga de sport. Manabu Yukimitsu, bien que faisant très lycéenne japonaise (cuisine, ménage, studieuse…) rappelle la profondeur de Minami dans Touch.

Notre avis: à lire au plus vite !

Permettez moi de quitter un peu mon rôle de rédacteur et de redevenir le simple passionné. Rares sont les manga que j’ai pus lire avec autant de plaisir. On ne compte plus la diversité des personnages d’Eyeshield 21 qui sont tous attachants, avec des très grossis pour les rendre encore plus funs.

De plus, l’histoire se lit rapidement, avec un grand plaisir. La narration est sans doute la plus fluide parmi tous les meilleurs manga de sport. Pour tout vous dire, 37 volumes, c’est presque trop court. Les matchs sont très bien découpés, les yards et les touchdown s’enchaînent. Et même pour tous les néophytes des règles du football américain, tout est extrêmement bien expliqué.

On en redemande encore. Au Japon, Eyeshield 21 fut diffusée dans le magazine de prépublication Weekly Shonen Jump. Malheureusement la diffusion de la série s’est arrêtée en 2009. En France, la parution de ce manga est faite par les éditions Glénat.

En tous les cas, lisez Eyeshield 21, ce manga ayant reçu le grand prix du public à la Japan Expo. Du premier tome au dernier, vous ne serez pas déçu, foi de love manga.

Catégories : Meilleur Manga